Avis à manifestation d'intérêt

Sélection de consultants individuels, Spécialistes de la transition agroécologique en Afrique de l'Ouest.
Date limite de dépôt : 11 septembre 2018

La Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) met en œuvre sa Politique Agricole régionale à travers un Plan Régional d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PRIASAN) et des Plans Nationaux d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (PNIASAN). Celle-ci s’inscrit dans une perspective de souveraineté alimentaire de la région, en cherchant à assurer l’essentiel de la couverture des besoins alimentaires d’une population appelée à doubler au cours des 25 prochaines années (290 millions d’habitants en 2008, plus de 500 millions en 2030). La CEDEAO se dote de moyens, et de partenariats techniques et financiers pour la mener à bien par l’intermédiaire de l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation (ARAA), avec l’appui des partenaires techniques et financiers dont l'Agence Française de Développement (AFD), la CEDEAO se propose notamment d’appuyer des acteurs nationaux, régionaux et internationaux pour la réalisation de projets innovants en faveur de la transition agroécologique en Afrique de l’Ouest.

L’appui à la transition agroécologique implique d’accompagner les producteurs afin qu’ils fassent évoluer leurs systèmes de production en mobilisant au mieux les processus écologiques qu’offre la nature (recyclage des biomasses, fixation de l’azote par des légumineuses, mobilisation des auxiliaires des cultures, etc.), en réduisant l’usage des intrants de synthèse tout en cherchant à les utiliser de manière plus efficiente. L’agroécologie consiste en une intensification écologique et durable de la production agricole et de l’élevage, en mettant l’accent sur les priorités d’accroissement de la productivité de la terre et du travail et l’augmentation des revenus des agricultures familiales. Il s’agit plus particulièrement de contribuer à lutter contre la pauvreté des populations vulnérables, améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et renforcer la résilience des exploitations familiales face aux effets du changement climatique (renforcement des aléas, etc.) et à leurs conséquences. Les actions concrètes devraient permettre l’émergence, l’adoption et la diffusion des pratiques agricoles écologiquement intensives et durables dans les exploitations familiales et des pratiques de gestion des terroirs villageois, ainsi que des modes de gestion et d’organisation favorisant cette adoption. Dans le cadre de l’appui à l’analyse et l’évaluation des dossiers techniques de projets sur la transition agroécologique en Afrique de l’Ouest et les suivis éventuels d’initiatives innovantes de terrain dans les Etats membres de la CEDEAO, l’ARAA prévoit d’enrichir sa base de données des experts thématiques.

Publiée : 06/09/2018

Cookies de suivi acceptés